Méditer, ou comment, de son centre, s’accueillir…

Méditer, ou comment, de son centre, s’accueillir…

La méditation est reconnue aujourd’hui pour contribuer à la bonne santé physique et psychique de l’individu. Elle contribue à diminuer le stress, réguler l’humeur, aider à l’apaisement…

La psychosynthèse utilise fréquemment méditation et visualisation, sa méditation fondamentale est nommée désidentification, il s’agit d’une méditation de pleine conscience.

Désidentification, késako ?

Reprenons les bases… Nous sommes dans notre vie quotidienne souvent absorbés par nos pensées. Nos pensées sont souvent limitantes, nous constituons des listes d’obligations, de devoirs, nous regardons le monde au travers du filtre de nos idées préconçues, de nos croyances etc… Notre mental nous gouverne et nous lui obéissons !

A d’autres moments, nous voila au contraire submergés par nos émotions. Elles sont envahissantes, nous faisant perdre toute distance émotionnelle et la colère, la tristesse, la peur ou la joie vont à leur tour nous mener, induire notre comportement ou caractériser notre état.

De la même façon nous sommes parfois dans le ressenti corporel, malaise , douleur, plaisir… le corps, oublié la plupart du temps, revient sur le devant de la scène, au premier plan effaçant tout le reste.

Les grandes lignes sont ainsi posées, je vous ai parlé d’identification. Nous sommes tour à tour identifiés à notre mental, à nos émotions, à notre corps… et chaque identification nous met ainsi dans la séparation. Nous sommes alors souvent tiraillés entre notre mental, nos émotions, notre corps. Et nous expérimentons la coupure, la séparation d’avec une partie de nous-mêmes.

La désidentification  c’est la prise de conscience de ce à quoi nous sommes idéntifiés. La désidentification va consister à faire le chemin inverse, celui qui va nous mener vers l’unité de notre être. Parler d’unité, c’est aussi tendre à retrouver l’harmonie naturelle qui est en nous, la résolution des conflits intérieurs.

Cela signifie aussi que nous atteignons la pleine conscience de notre être, conscience plus élevée, ou au plus profond en nous, vers notre vérité d’être.

Cette méditation est donc d’abord une prise de conscience, puis un état de détachement pour atteindre une présence bienveillante et l’expérience de soi, du Soi, à partir de notre centre…

Leave a Comment